De nombreux foyers de rhinopneumonie en France

La rhinopneumonie est très contagieuse et potentiellement mortelle. (Crédit : CC0 Creative Commons)
La rhinopneumonie est très contagieuse et potentiellement mortelle. (Crédit : CC0 Creative Commons)

La France fait actuellement face à de nombreux foyers d'HVE1, également appelée rhinopneumonie ou herpès virus équin. Ce virus peut prendre trois formes différentes et peut se propager très rapidement. La précaution est donc de mise, en particulier pour les chevaux voyageant actuellement à l'étranger.

C'est dans l'ouest de la France que les premiers cas de rhinopneumonie ont été déclarés. Plusieurs équidés ont été touchés par la forme neurologique, d'autres par la forme respiratoire. Plusieurs départements français sont placés en alerte rouge par le RESPE (Réseau d'Epidémio-Surveillance en Pathologie Equine). Afin d'éviter toute contamination, la précaution reste de mise pour les propriétaires de chevaux. Il faut en particulier veiller à éviter les rassemblements équins dans les zones à risque et veiller à bien nettoyer et désinfecter mains, matériel et vêtements si ont doit se rendre dans une autre écurie.

Pour rappel, il existe un vaccin pour l'herpès virus équin, mais uniquement pour sa forme respiratoire. La forme neurologique est souvent mortelle. En cas de doute sur l'état de santé d'un cheval, il est essentiel de le mettre en quarantaine pour éviter tout risque de propagation. Les symptômes en cas de forme respiratoire sont une forte de fièvre, de la toux ainsi qu'un important jettage au niveau des naseaux. La forme neurologique génère quant à elle des raideurs de l'arrière-main, pouvant aller jusqu'à la paralysie. N'attendez pas pour appeler votre vétérinaire en cas de doute.

Une carte régulièrement mise à jour est proposée au public. Vous pouvez y accéder en cliquant ici.