Du changement dans le ranking mondial !

Steve Guerdat remonte de la neuvième à la troisième place (Photo : Photo FEI/Claes Jakobsson)
Steve Guerdat remonte de la neuvième à la troisième place (Photo : Photo FEI/Claes Jakobsson)

Même si Harrie Smolders reste numéro 1 mondial, le classement mondial des cavaliers de jumping est placé sous le signe du changement ce mois-ci ! Pas mal de chamboulements sont en effet à signaler dans le Top 10, dont le recul de Kent Farrigton...

Longtemps leader mondial, l'Américain avait en effet été détrôné récemment et chute cette fois de la deuxième à la cinquième place. Désormais, le trio de tête est occupé dans l'ordre par Harrie Smolders, McLain Ward (qui gagne quatre places) et Steve Guerdat qui était autrefois neuvième !

La quatrième place est occupée par Henrik Von Eckermann qui gagne un rang, alors que derrière lui la plupart des cavaliers perdent du terrain. Peder Fredricson recule de la troisième à la sixième place, Kevin Staut de la quatrième à la septième et Simon Delestre de la septième à la neuvième. A l'inverse, Daniel Deusser progresse de la dixième à la huitième position et Beezie Madden gagne une place qui lui permet de se positionner dixième. Elle éjecte ainsi du Top 10 Marcus Ehning, qui perd quatre rangs et se place douzième. 

Le Top 20 connait lui aussi pas mal de changements, avec comme mouvement marquant celui de Ben Maher qui gagne huit places et figure désormais en treizième positon. Maikel Van der Vleuten perd quant à lui cinq rangs et se retrouve vingt-et-unième. 

Au niveau Belge, Pieter Devos recule de la douzième à la quatorzième position mais reste le meilleur cavalier. Grégory Wathelet conserve sa dix-septième place et Niels Bruynseels se retrouve dix-neuvième. Un peu plus loin, Nicola Philippaerts effectue une belle remontée de la trente-huitième à la trente-et-unième place, alors que son frère Olivier passe du trente-troisième au trente-sixième rang. Le recul est plus rude pour Jérôme Guéry, relégué de la trentième à la quarantième position. Jos Verlooy, quant à lui, intègre le Top 50 à la quarante-neuvième place après un gain de cinq rangs. 

Wilm Vermeir se maintient en soixante-deuxième position, Gudrun Patteet figure quatre-vingt-deuxième et Constant Van Paesschen perd quatorze places, ce qui le positionne nonante-et-unième.

Pour les résultats complets, cliquez ici