Résultats de la semaine

23-06-17
23-06-17
23-06-17
23-06-17
23-06-17
23-06-17

Et de quatre pour Boyd Exell !

Boyd Exell sur le marathon de Breda (Crédit photo: FEI/ Krisztina Horváth)
Boyd Exell sur le marathon de Breda (Crédit photo: FEI/ Krisztina Horváth)

L’Australien Boyd Exell trouvera-t-il un jour un concurrent à sa hauteur pour peut-être enfin le faire chuter de son piédestal ? C’est la question que tout le monde se pose alors que le meneur à quatre chevaux a à nouveau décroché un titre de champion du monde, la semaine dernière, à Breda. 

Rien ne lui résiste, Boyd Exell est incontestablement le roi de l’attelage mondial à quatre chevaux puisque l’Australien, installé aux Pays-Bas, a remporté son quatrième titre de suite de champion du monde la semaine dernière, à Breda, après avoir été sacré en 2010 à Lexington, en 2012 à Riesenbeck puis en 2014 à Caen.

Après avoir dominé le dressage avec un score de 33,15 points, réalisé un marathon parfait avec un total de 125,25 points, Boyd Exel a été le seul à effectuer une maniabilité sans faire tomber la moindre balle et le tout dans le temps imparti. C’est donc sans la moindre discussion que l’Australien pouvait savourer ce nouveau titre de champion du monde (158,40pts), devant deux Néerlandais, Ijsbrand Chardon (183,13pts), médaillé d’argent, et Koos de Ronde (185,26pts), médaillé de bronze. L’Américain, Chester Weber a lui terminé à la quatrième place avec un total de 191,11pts).

LES NEERLANDAIS A DOMICILE 

Des résultats magnifiques qui permettent à l’équipe des Pays-Bas de remporter le titre mondial par équipes, pour la cinquième fois consécutive, cette fois à domicile, avec un score final de 365,09 points. Ce podium par équipes était complété par la Hongrie, deuxième grâce aux sixième, huitième et dixième places de Jozsef Dobrovitz Jr., Zoltan Lazar et Jozsef Dobrovitz, puis sur la troisième marche du podium par l’Allemagne, grâce aux performances de Michael Brauchle (7e), Mareike Harm (9e) et Christoph Sandmann (12e).

Du côté Belge, l’équipe composée de Dries Degrieck, Glenn Geerts et Edouard Simonet a terminé à la dixième place sur quatorze équipes engagées dans la compétition. Si Glenn Geerts a pris une belle treizième place après avoir fait une faute sur la porte 16 de la maniabilité (206,81pts au final), Dries Degrieck s’est lui classé à la trente-troisième position (258,89pts). La compétition s’est en revanche moins bien passée pour Edouard Simonet, éliminé sur le marathon suite à une chute heureusement sans gravité.

Pour les résultats complets, cliquez ici