Résultats de la semaine

19-01-18
19-01-18
19-01-18
19-01-18
19-01-18
19-01-18

Forlap, monture de Grégory Wathelet, s'en est allé

Grégory Wathelet et Forlap (Photo : Christophe Bortels)
Grégory Wathelet et Forlap (Photo : Christophe Bortels)

Victime d'une fracture d'un antérieur il y a quelques jours et opéré dans la foulée, Forlap n'a finalement pas survécu à sa blessure. Grégory Wathelet et son équipe ont en effet été contraints d'abréger les souffrances du hongre de 12 ans avec qui le cavalier belge entretenait une relation très forte. 

 

L'histoire qui lie Grégory Wathelet à Forlap est aussi belle que triste. Arrivé dans les écuries du Belge l'année de ses 7 ans, ce fils de Querlybet Hero a rapidement su s'y faire une place. "Malgré ton caractère et ton tempérament bien trempé, tu as directement été quelqu’un de spécial pour moi", écrit Grégory Wathelet sur son site. "Que ce soit par tes attitudes qui ont fait que l’on ne peut que s’attacher à toi ou par tes résultats sportifs très précoces avec ta victoire au Championnat de Belgique des 7 ans."

Ensuite, Forlap a permis à Grégory Wathelet de décrocher un titre de champion de Belgique senior, une victoire dans le Grand prix 5* de La Corogne et de nombreuses performances qui n'ont pas échappé aux acheteurs. "Il n’en fallait pas plus pour que nous ne puissions te garder ! Ce fut pour moi déjà une grande déchirure de te voir partir à l’âge de 9 ans", poursuit Grégory Wathelet en s'adressant à sa monture.

Le couple a finalement été séparé deux ans et demi, avant qu'une propriétaire récupère Forlap pour le réintégrer à l'écurie du cavalier belge. Une fois réuni, le duo n'a pas tardé à retrouver le plus haut niveau avec des classements à Bâle, Doha ou encore la Finale de la Coupe du monde à Omaha en 2017. Ces retrouvailles furent malheureusement brèves puisqu'au courant du mois de décembre 2017, soit un an après son retour, la carrière sportive de Forlap fut brisée par une fracture qui s'est avérée fatale. 

"Après cet accident, toute l’équipe a mis tout en œuvre pour te sauver et que tu puisses avoir une belle retraite anticipée", explique Grégory Wathelet. "Mais malheureusement ce dernier combat, tu n’as pu le gagner. Le destin en a décidé autrement et c’est avec beaucoup de tristesse que nous avons du prendre la décision de te laisser partir et ainsi d’abréger tes souffrances dans ce dernier combat qui était tout simplement perdu d’avance."

Proche de ses chevaux et tout particulièrement de Forlap, le cavalier belge est évidemment très touché par cette perte. "Aujourd’hui je suis tellement peiné et souffrant de ton départ que je dois encore réaliser que tu ne seras plus là. J’ai l’impression d’avoir perdu mon meilleur ami ou même un membre de ma famille ! Tu vas manquer a beaucoup de monde ici à l’écurie et même à l’extérieur. Mais pour moi tu seras toujours là quelque part dans mon cœur et dans mes pensées. Je te souhaite bon vent dans ta prochaine vie.. Merci pour tout ce que tu m’as offert. Forlap, je t’aime vraiment fort... tu me manques déjà tellement."

Source : www.gregorywathelet.com