Résultats de la semaine

08-12-17
08-12-17
08-12-17
08-12-17
08-12-17

Grégory Wathelet : un long chemin vers Clavier

Les installations de Grégory Wathelet (Crédit photo : Christophe Bortels)
Les installations de Grégory Wathelet (Crédit photo : Christophe Bortels)

A l'occasion de sa victoire cet été dans le Grand prix d'Aix-la-Chapelle, Grégory Wathelet avait convié la presse à fêter l'événement et à découvrir ses toutes fraîches installations à Clavier. Depuis un peu plus d'un an, le numéro 1 Belge est en effet propriétaire de ses écuries. Avant d'en arriver là, il a parcouru un long chemin le menant parfois hors des frontières belges...

A 37 ans, Grégory Wathelet peut se targuer de figurer parmi les meilleurs cavaliers au monde. Son palmarès est en effet riche de multiples classements dans le Top 10 mondial, de plusieurs titres de champion de Belgique, d'une médaille d'argent au championnat d'Europe 2015 ou encore plus récemment d'une victoire dans le célèbre Grand Prix 5* d'Aix-la-Chapelle. Cette réussite, le cavalier l'a construite à force de travail.

Son parcours débute à Clavier, dans la ferme familiale où il a fait ses premiers pas à poney. A 20 ans, lorsqu'il se lance à son compte, il s'installe à Durbuy dans les écuries de la famille Liégeois - propriétaire de l'élevage de Septon. Ensuite, deux ans plus tard, Grégory Wathelet rejoint le Haras des Hayettes où il forme de jeunes chevaux et les emmène au haut niveau. 

2005 marque un tournant dans la carrière du jeune homme qui, pour poursuivre au haut niveau, accepte de monter pour l'Ukraine et change donc momentanément de nationalité. Cela lui a permis de prendre part à ses premiers championnats du monde en 2006 à Aix-la-Chapelle, et d'acquérir une expérience utile pour la suite. C'est ainsi qu'en 2008 le cavalier a pu revenir en Belgique et s'installer à son propre compte en disposant de bases solides, à savoir une équipe, une meilleure assise financière, des performances et de de bons contacts dans le monde du jumping. 

Ce retour sous couleurs belges a eu lieu à Faimes, où Grégory Wathelet a loué durant plusieurs années des infrastructures professionnelles. Le cavalier a néanmoins toujours eu l'ambition de posséder sa propre structure et son projet a finalement abouti en 2016, année où il est revenu s'installer dans la ferme familiale à Clavier. Les lieux ont toutefois bien changé depuis son enfance, comme en témoignent les quelques bâtiments récemment construits selon les volontés de Grégory Wathelet...

----------------------------------

Retrouvez la visite complète des nouvelles écuries de Grégory Wathelet dans L'équimag N°93 - Octobre 2017, que vous pouvez commander par ici

À la recherche d’un manège près de chez vous ?