Harrie Smolders finit 2017 en beauté à Malines !

Harrie Smolders (Photo : Dirk Caremans / FEI)
Harrie Smolders (Photo : Dirk Caremans / FEI)

Déjà vainqueur du circuit Longines Global Champions Tour cette saison, le Néerlandais a clôturé son année 2017 par une victoire dans la Coupe du monde de Malines. Contrairement au Grand prix de la veille, les Belges ont manqué de succès ce samedi…

La Belgique n’affichait en effet aucun cavalier parmi les sept barragistes, et la meilleure performance nationale était la neuvième place de François Mathy Jr (Uno de la Roque) avec un point de temps.

Plusieurs de ses compatriotes comme les jumeaux Philippaerts et Jérôme Guéry (Grand Cru van de Rozenberg) ont approché le sans-faute avant de faire tomber la dernière barre, alors que d’autres comme Grégory Wathelet (Corée) et Pieter Devos (Claire Z) ont abandonné en cours de parcours.

Les Belges ne sont pas les seuls à avoir été mis en difficulté lors de cette étape de Coupe du monde, qui a notamment été marquée par la chute de Ludger Beerbaum (Chacon). L’Allemand a perdu le contrôle de sa monture en sautant un obstacle supplémentaire après la ligne d’arrivée et s’est fait une fracture ouverte de l'épaule selon la FEI. Il a été évacué de la piste par les secours.

Cette épreuve difficile a toutefois livré sept barragistes, dont cinq double sans-faute. Roger-Yves Bost (Sangria du Coty), vainqueur de l’édition 2016, faisait partie de ceux-là mais n’a pas joué le chronomètre et a terminé cinquième.

PREMIERE VICTOIRE A MALINES POUR SMOLDERS

C’est finalement Harrie Smolders (Zinius) qui l’a emporté en volant quelques centièmes de secondes à Henrik von Eckermann (Mary Lou) alors que Lorenzo de Luca (Halifax van het Kluizebos) complétait le podium devant son collègue d’écurie Daniel Deusser (Cornet d’Amour). 

"Je n'avais encore jamais gagné à Malines et je le voulais, donc j'étais très concentré", expliquait Harrie Smolders. "Quand je suis arrivé au barrage je voulais juste gagner, je n'ai jamais monté pour une deuxième place donc j'ai pris le risque de faire une foulée en moins vers le dernier obstacle. Cette victoire est très spéciale car je suis venu ici avec toute ma famille - mes enfants, ma femme et mes parents -, c'était un moment inoubliable et je suis très reconnaissant envers le public."

A propos de son cheval Zinius, le Néerlandais expliquait "qu'il est encore en train d'évoluer, mais maintenant qu'Emerald et Don sont au repos il a l'opportunité de se montrer dans les plus grosses épreuves et il a saisi cette occasion très vite. Je suis un peu surpris qu'il fasse paraître ça si facile!"

Pour les résultats complets, cliquez ici