Harrie Smolders nouveau numéro 1 mondial

Harrie Smolders (Photo : FEI/Libby Law Photography)
Harrie Smolders (Photo : FEI/Libby Law Photography)

Comme on pouvait s'y attendre, le classement mondial des cavaliers de jumping a un nouveau leader ! Blessé à la jambe à Wellington et absent des compétitions depuis mi-février, Kent Farrington ne pouvait plus défendre sa place et vient de la céder à Harrie Smolders. D'autres mouvements sont aussi à signaler dans le Top 10 ce mois-ci...

Malgré ce changement de leader, on retrouve toujours les mêmes cavaliers dans le trio de tête : Harrie Smolders prend la première place et éjecte Kent Farrington en deuxième position, alors que Peder Fredricson reste troisième. Kevin Staut se maintient à la quatrième place, tandis que Henrik von Eckermann gagne un rang et vient se placer derrière lui. 

Anciennement douzième, Marcus Ehning fait son retour dans le Top 10 en huitième position, de même que Daniel Deusser qui évolue de la dix-septième à la dixième place. La récente gagnante de la Finale de la Coupe du monde, Beezie Madden, réalise aussi une belle progression en passant de la vingt-et-unième à la onzième position. 

A l'inverse, on note plusieur reculs comme celui de Simon Delestre qui passe du cinquième au septième rang, ou ceux de Lorenzo de Luca et Alberto Zorzi qui quittent le Top 10 pour se retrouver respectivement treizième et quinzième. 

Côté belge, Pieter Devos progresse de trois rangs et se retrouve douzième, ce qui en fait le meilleur représentant national. Niels Bruynseels perd quant à lui du terrain, passant de la onzième à la dix-huitième position juste derrière Grégory Wathelet qui gagne deux rangs. On retrouve ainsi trois Belges dans le Top 20 ! 

Malgré une perte de quatre places, Jérôme Guéry se maintient tout juste à la trentième place alors qu'Olivier Philippaerts est éjecté du Top 30 et se retrouve trente-troisième. Son frère Nicola, quant à lui, se maintient en trente-huitième position. 

La stabilité est de mise pour les Belges dans la suite du classement, avec Jos Verlooy qui perd une place (cinquante quatrième) et Wilm Vermeir qui conserve sa position (soixante-deuxième). Constant Van Paesschen gagne par contre six rangs et pointe à la septante-septième place. 

Pour le classement complet, cliquez ici