L’Allemagne et la Grande-Bretagne dominent au Mondial du Lion

Ingrid Klimke et Asha P impériales sur le championnat du monde des 7 ans (Crédit photo: Solène Bailly Photos/Mondial du Lion)
Ingrid Klimke et Asha P impériales sur le championnat du monde des 7 ans (Crédit photo: Solène Bailly Photos/Mondial du Lion)

Les championnats du monde des jeunes chevaux de 6 ans et 7 ans en concours complet se tenaient ce week-end en France, au Lion d’Angers. Cette édition 2018 du Mondial du Lion aura rempli son contrat, offrant deux magnifiques nouveaux champions du monde, fraichement sacrés ce dimanche à l’issue des trois épreuves.

Il y aura eu des surprises sur ce Mondial du Lion même si, au final, deux des plus grandes nations du concours complet ont dominé les plus hautes marches des podiums. Chez les 6 ans, l’Américaine Elisabeth Halliday-Sharp s’offrait le meilleur départ en remportant le test de dressage avec son étalon fils de Cobra, Colley Moonshine grâce à un score de 22,4 points, avant de réaliser un cross absolument fabuleux sans-faute et dans le temps. Malheureusement, la victoire échappe au couple qui commet une faute à l’hippique ce dimanche et termine ainsi en bronze. « Je suis forcément déçue et d’autant plus de perdre le titre avec un cheval si brillant. Je suis malgré tout contente de notre championnat et suis très excitée pour le futur avec ce cheval bourré de talent », commentait l’Américaine à l’issue du championnat. Et le titre qu’elle a ainsi laissé filer est revenue à la Britannique Kitty King, en larme à l’annonce de sa victoire après avoir signé un magnifique sans-faute sur le saut d’obstacles.

Troisième du dressage avec un score de 25,4 points puis sans-faute et dans le temps sur le cross au format long (4640m) avec son Selle Français fils de Chef Rouge, Cristal Fontaine, la Britannique signe une magnifique victoire à son hongre gris sacré champion du monde des 6 ans. « On ne savait pas comment les chevaux allaient réagir après le long format sur le cross qui était le premier pour eux mais Cristal était très en forme. Je n’ai pas trop insisté sur la détente car il était très bien. Sur le tour, il a été très courageux, à l’écoute et prudent, il n’a pas été impressionné par le public », confiait celle qui promet de revenir l’année prochaine pour défendre ses chances chez les 7 ans. En signant elle aussi un clear round sur l’ultime test de l’hippique, une autre britannique, Piggy French, offre la médaille d’argent à son fils de Waldo V. Dungen, Emerald Jonny, après avoir terminé quatrième ex-aequo du dressage (25,8pts) et en réalisant elle aussi un parcours parfait sur le cross. La meilleure performance belge sur ce championnat du monde des 6 ans est à mettre au compte de Jarno Verwimp, sixième avec Tabries après avoir signé un magnifique parcours sans-faute sur l’hippique (28,1pts).

Michael Jung out

A la surprise générale, l’Allemand Michael Jung déclarait forfait ce dimanche pour défendre ses chances chez les 6 ans avec Wild Wave, sixième au provisoire après le dressage et le cross. Mais une mauvaise chute sur le cross des 7 ans avec Choclat, en tête du championnat après le dressage (25pts), sur l’obstacle numéro 8, aura mis fin aux chances du champion olympique de poursuivre la compétition blessé à l’épaule. Une élimination inattendue qui a profité à sa compatriote, Ingrid Klimke, deuxième du dressage et impériale sur le cross avec sa fille d’Askari, Asha P. L’Allemande se disait confiante à la veille du test de l’hippique, insistant sur le fait que sa jument était une très bonne sauteuse. Et l’Allemande ne s’était pas trompée tant la bondissante baie a fait forte impression sur ce dernier test, survolant toutes les difficultés pour être sacrée championne du monde avec un score de 25,3 points.

« Elle a été une fois de plus fantastique ! Elle est restée calme, très concentrée. Ma jument est vraiment douée et je pense qu’elle va franchir le cap des trois étoiles sans aucune difficulté. Pour moi, il n’y a aucun doute, c’est elle qui succèdera à Hale Bob! », soulignait celle qui remportait un troisième titre ici au Lion. Septième du dressage (27,8pts) et troisième après le cross, le Britannique Tom Jackson a encore gagné une place à l’issue du dernier test pour décrocher l’argent avec Capels Hollow Drift, devant le Français Astier Nicolas qui a réalisé une très belle remontée avec Babylon de Gamma, onzième au dressage (29,4pts) et finalement médaillé de bronze. Magnifique performance aussi de la Belge Karin Donckers, elle aussi onzième du dressage avec Leipheimer Van’t Verah (29,4pts) et qui après un double sans-faute sur le difficile cross et le saut d’obstacles, remonte à la quatrième place. Sur les 69 partants au départ de ce championnat du monde des 7 ans, seuls 56 auront été jusqu’au bout de la compétition.

Pour les résultats complets, cliquez ici