La sécurité avant tout

Crédit photo : Valentine Van den Eynde
Crédit photo : Valentine Van den Eynde

Nous vous avons présenté le quotidien des calèches de Bruxelles dans notre numéro de septembre. Thibault Danthine, le patron, est intransigeant sur la sécurité. Vous l’imaginez, un cheval qui s’emballe en plein centre-ville pourrait rapidement prendre une importante ampleur.

« Ici, le moindre incident peut avoir des répercussions énormes. Il est vraiment essentiel que nos chevaux et nos cochers soient préparés à tout », explique Thibault Danthine.

Les chevaux qui intègrent la cavalerie sont déjà débourrés à l’attelage. Ils sont rapidement testés dans différentes situations pour s’assurer de leur sang-froid. « Nous habituons progressivement les chevaux à leur nouvelle vie. On commence par des petites séances autour de l’écurie, puis on se rapproche progressivement du centre-ville. Toutes ces étapes se font toujours avec un groom pour s’assurer de la sécurité de tous », ajoute Thibault.

Grâce à cette habituation progressive, les chevaux sont acclimatés en douceur et appréhendent leur nouvelle vie le plus calmement possible.

Vous souhaitez retrouver notre article complet consacré aux calèches de Bruxelles ? Commandez-le en cliquant ici

À la recherche d’un manège près de chez vous ?