Laura Graves prend le meilleur départ à Paris

Laura Graves et Verdades, vainqueurs du Grand Prix à Bercy (Crédit photo: FEI/Liz Gregg)
Laura Graves et Verdades, vainqueurs du Grand Prix à Bercy (Crédit photo: FEI/Liz Gregg)

C’est un mini tsunami qui s’est produit ce vendredi en fin d’après-midi, dans la mythique salle de l’Accordhotels Arena de Paris Bercy. Pour le retour du dressage à Paris en finale de la Coupe du monde, l’Américaine Laura Graves a répondu présente pour remporter le Grand Prix avec son géant bai Verdades. Celle qui participe à sa première finale du circuit de la FEI en Europe semble être en mesure de détrôner l’indétrônable, l’Allemande Isabell Werth.

Dix-huit couples étaient au départ du Grand Prix de la finale de la Coupe du monde de Paris, parmi lesquels dix-sept se retrouveront ce samedi pour en découdre sur la Reprise Libre en Musique, qui déterminera le vainqueur 2018. La tenante du titre, Isabell Werth, a évidemment répondu présente pour ne pas manquer un rendez-vous qu’elle a déjà remporté par deux fois, tout comme de grands habitués du circuit, sa compatriote Jessica von Bredow-Werndl, le Néerlandais Edward Gal ou encore le Suédois Patrik Kittel. Si aucun couple belge ne s’est qualifié pour la finale en indoor, le Français Ludovic Henry, installé en Belgique, a décroché son billet pour Paris avec After You.

Le couple est sorti du Grand Prix avec une moyenne de 69,223% et une treizième place synonyme de qualification pour la Reprise Libre en Musique de ce samedi. Rare cavalière du jour à avoir déroulé une reprise sans-faute, l’Américaine Laura Graves n’aura pas fait le voyage pour rien puisqu’elle a tout simplement remporté le Grand Prix sous le nez d’Isabell Werth.

Podium 100% féminin

En selle sur Verdades, la dauphine de l’Allemande l’année dernière à Omaha, compte bien prendre sa revanche ici à Paris. Et c’est avec un record personnel de 81,413% que la cavalière s’est imposée. « Cela a été très long d’attendre cette épreuve, presque 12h après avoir pu monter ce matin à 6h dans la piste pour la familiarisation. J’étais juste prête à dérouler mon Grand Prix alors j’étais un peu nerveuse. Mais une fois le travail fait, je me suis très bien sentie. Il s’agit de ma première finale en Europe alors je suis très excitée d’être là mais aussi pour la suite de la compétition demain », a expliqué la gagnante du Grand Prix. Et Isabell Werth ne pouvait que s’admettre vaincue, prenant la deuxième place avec Weihegold OLD (78,260%).

« J’ai été très surprise de nos fautes dans le travail au galop, cela n’était pas du tout mon plan, mais ce n’est pas grave et je vais faire de mon mieux demain pour rendre la tâche la plus difficile possible à Laura (rires). Je vais pendre tous les risques nécessaires », a lâché l’Allemande. Sur la troisième marche du podium de ce Grand Prix, on retrouve une autre allemande, Jessica von Bredow-Werndl, avec Unee BB (75,667%). « Il y a encore des petits détails à améliorer mais je vais tout faire pour conserver cette troisième place, d’autant qu’il s’agit de la dernière finale de la Coupe du monde de mon cheval ».

La Reprise Libre en Musique se tiendra donc samedi, à partir de 14H.

Pour les résultats complets, cliquez ici