Le propriétaire de Poly s'en sort avec un avertissement

Poly à son arrivée chez Animaux en Péril. (Crédit : Page Facebook Animaux en Péril ASBL)
Poly à son arrivée chez Animaux en Péril. (Crédit : Page Facebook Animaux en Péril ASBL)

Les défenseurs de la cause animale sont très déçus. En effet, le propriétaire de Poly, un poney shetland saisi dans un état de négligeance extrême l'année dernière, s'en sort avec une simple réprimande de la justice. Le dossier est classé sans suite.

Vous vous souvenez certainement de Poly. Ce shetland avait été saisi avec un cheval de selle dans un état plus qu'inquiétant. Ses sabots n'avaient pas été entretenus depuis au moins une dizaine d'années. Placé à l'ASBL Animaux en Péril depuis lors, le poney profite d'une vie confortable bien méritée. 
Le verdict de la justice vient d'être rendu. Le propriétaire du poney s'en sort avec une réprimande de la justice. Comme l'annonce l'association sur sa page Facebook : "Les responsables de l’association Animaux en Péril sont sous le choc. Ils viennent d’apprendre par l’intermédiaire de leur avocat que le Parquet de Tournai se contente de sermonner le responsable de l’épouvantable maltraitance infligée à un poney martyr saisi le 17 mars 2017 à Antoing. Dominique N., le propriétaire de l’animal, ne sera pas renvoyé devant le tribunal correctionnel, le procureur du roi ayant décidé de classer l’affaire sans suite".

À la recherche d’un manège près de chez vous ?