Les écuries de Faulx deviennent celles du Samson

Les écuries du Samson et le Château de Faulx (Collection privée/Facebook/Ecuries du Samson)
Les écuries du Samson et le Château de Faulx (Collection privée/Facebook/Ecuries du Samson)

Les écuries de Faulx ont alimenté de nombreuses discussions ces derniers mois en Province de Namur et bien au-delà. Notamment connues pour avoir autrefois abrité l'école d'équitation de Gesves, les installations viennent de changer de propriétaires après une vente publique dont beaucoup attendaient l'issue.

C'est ce 19 avril que Christophe et Frédéric Demeyer-Dumont sont officiellement devenus propriétaires des écuries. Des écuries qu'ils connaissent d'ailleurs particulièrement bien puisqu'ils sont les propriétaires du Château de Faulx, situé juste en face. "Depuis son plus jeune âge Frédéric est passionné d’équitation et a toujours évolué dans le monde du cheval. Il apprécie particulièrement le dressage... Moi pas du tout, j’avoue même que les chevaux me mettaient mal à l’aise jusqu’à ce qu’une brave jument de trait me réconcilie avec la race équine. Nous avons donc actuellement deux chevaux : un hongre Frison et une jument de trait ardennaise", signale Christophe Demeyer.

RELOOKING COMPLET

Depuis l'acquisition des lieux, le couple n'a pas chômé et a déjà officialisé la nouvelle appellation des lieux : les écuries du Samson. "Nous voulions un nom neuf pour des installations qui le seraient non moins. Tirer un trait sur le passé n’a pas été notre moteur. Nous voulions insuffler un souffle nouveau. Et puis la vallée du Samson n’est elle pas réputée bien au-delà de Faulx ?"

Prochainement vidées de ses occupants actuels, les installations vont subir d'importants travaux de rafraîchissement et d'aménagement. En sus de l'achat, le montant alloué à ces travaux dépassera allègrement le million d’euros ! "D’importants travaux de rénovation sont en effet prévus pour permettre d’offrir ensuite des installations modernisées, avec comme impératif premier tant le confort des équidés que des cavaliers", poursuit Christophe Demeyer. "Cela passera d’abord par un grand nettoyage et une désinfection du site qui depuis des années accumule des effets qui n’ont pas vocation à se trouver dans pareil endroit. Nous avons donc opté pour la solution qui consiste à intervenir avec plus d'ouvriers mais pendant un laps de temps plus court."

UN NOUVEAU VISAGE

D'ici quelques mois, les écuries présenteront un nouveau visage, exclusif et privatif. Il sera question de qualité, de confort et de standing. L'activité de manège ne sera pas poursuivie, tandis que l'organisation de compétitions - si elle n'est pas garantie - n'est pas exclue.

Les écuries du Samson seront gérées par la Sprl FDDC (dont Christophe et Frédéric Demeyer-Dumont sont actionnaires), laquelle "recherche et emploiera du personnel compétent, diplômé et motivé, un responsable étant actuellement activement recherché. Celui-ci gérera la vie quotidienne avec Frédéric, mon époux."

Le projet est d'envergure. Il est aussi beau qu'ambitieux. Les cavaliers, eux, espèrent encore avoir l'occasion de fouler dans le futur une piste qui anime la saison du Groupement Hippique du Centre depuis de nombreuses années.

Retrouvez plus d'informations dans L'équimag N°90 - Juin 2017

À la recherche d’un manège près de chez vous ?