Résultats de la semaine

14-09-17
14-09-17
14-09-17
14-09-17
14-09-17

L'Espagne et l'Allemagne à la fête à Bruxelles

Sabrina Arnold et Tarzibus (Crédit photo : Martin Dokoupil/FEI)
Sabrina Arnold et Tarzibus (Crédit photo : Martin Dokoupil/FEI)

Disputé à Bruxelles, au départ du bois de la Cambre, le championnat d'Europe d'endurance a délivré ses verdicts ce jeudi. Ceux-ci sont plutôt doux pour l'Espagne, qui s'impose en équipe, et l'Allemagne, lauréate en individuel, mais plutôt sévères pour d'autres nations comme la France... et la Belgique.

C'est à 7h du matin, ce jeudi 17 août, que les soixante-huit couples se sont lancés à l'attaque des 160 km du championnat d'Europe seniors. Et sans perdre de temps comme le confirmaient les vitesses moyennes enregistrées tout au long de l'épreuve. Alors que la course avait été remportée à du 18 km/h de moyenne en 2016, les plus rapides ont cette fois allègrement dépassé les 20 km/h sur un parcours qui n'avait pourtant enregistré que d'infimes modifications.

Cette vitesse élevée, couplée à la difficulté du tracé, a eu raison de nombreux couples : 7 à l'issue de la première boucle, 13 à l'issue de la deuxième boucle, 4 à l'issue de la troisième boucle et 9 de plus au terme de la quatrième et avant-dernière boucle. Ces éliminations en cascade ont eu d'importantes répercussions au niveau des équipes puisque sur les treize engagées, quatre seulement ont rentré les trois cavaliers requis.

L'ESPAGNE CONFIRME

Sans surprise, c'est l'Espagne (bien que fragilisée par les éliminations de Maria Alvarez Ponton et Jaume Punti Dachs) qui s'est emparée du titre européen par équipe. Elle s'est imposée devant l'Italie, la Suède et la Suisse. Pas de trace donc de la France, dans le creux, ni même de la Belgique qui rêvait du podium à domicile.

La mise à l'écart de Divine d'Arranguren (Elisa Arnould) quelques jours avant la compétition et l'élimination de Sabbah du Courtisot (Louna Schuiten) à la veille de l'épreuve avaient placé l'équipe de Pierre Arnould dans une situation inconfortable. "Nous avons dû utiliser notre cheval de réserve, Shana de Rendpeine, que nous savions encore fatiguée suite au championnat de Belgique disputé fin juin", relate Pierre Arnould. "Nous étions très inquiets et notre scepticisme a malheureusement été rapidement confirmé par une élimination précoce."

SABRINA ARNOLD EN SOLO

Derrière, Peter Bastijns et Ezi de Alborada ont chuté et n'ont pas été plus loin que la deuxième boucle. La Belgique n'avait donc plus le droit à l'erreur or Laura Houassin et Yotan des Sauvlons sont à leur tour passé à la trappe au moment de repartir sur la dernière boucle. S'en était donc fini des ambitions belges au classement par équipe...

En individuel, c'est l'Allemande Sabrina Arnold (Tarzibus) qui s'est confortablement imposée à du 22,53 km/h de moyenne et avec dix-huit minutes d'avance sur les Espagnols Alex Luque Moral (Calandria PH) et Angel Soy Coll (Tonik de Becherel). Les deux rescapées belges, Karin Boulanger (Tawfiq du Courtisot) et Romane Yernaux (Sichen des Sauvlons) sont respectivement arrivées près de 2 heures et 3 heures plus tard. Elles se classaient treizième et vingt-troisième (sur trente-trois couples à l'arrivée) à l'issue d'une belle course.

À la recherche d’un manège près de chez vous ?