Patrik Kittel rompt le sort à Londres !

Patrik Kittel et Delaunay OLD en route vers la victoire à Londres (Crédit photo: FEI/Kit Houghton)
Patrik Kittel et Delaunay OLD en route vers la victoire à Londres (Crédit photo: FEI/Kit Houghton)

Les quinze couples qualifiés pour la Reprise Libre en Musique du CDI-W de Londres Olympia, ont offert du très beau spectacle face à des tribunes pleines. C’est le Suédois Patrik Kittel qui s’est offert sa première victoire depuis le début de cette saison Coupe du monde avec Delaunay OLD.

Alors qu’il remportait mardi le Grand Prix qualificatif pour la Libre du CDI-W de Londres, cinquième étape de la Ligue d’Europe de l’ouest de la Coupe du monde FEI, Edward Gal a dû cette fois se contenter de la troisième marche du podium avec son étalon de seulement 9 ans, Glock’s Zonik. Si avec une moyenne de 79,340%, le Néerlandais prenait logiquement la tête provisoire de l’épreuve, deux autres couples allaient finalement lui voler la vedette. Dernier à s’élancer face à son public sur la reprise en musique, le Britannique Emile Faurie n’est vraiment pas passé loin de la victoire finale, et plus précisément à 0,155%. En selle sur l’étalon de 13 ans, Delatio, Emile Faurie a présenté une reprise très harmonieuse récompensée d’une moyenne de 80,405%, derrière donc le vainqueur de cette étape, Patrik Kittel.

Après 13 années passées loin du prestigieux concours de l’Olympia de Londres, suite à une très mauvaise première et dernière expérience, le Suédois a finalement pris son courage à deux mains pour affronter ses craintes londoniennes. Et il n’aura pas été déçu !

En effet, en selle sur sa monture des derniers championnats d’Europe de Göteborg, Delaunay OLD, âgé de 11 ans, Patrik Kittel est sorti de piste avec une moyenne de 80,560% et pouvait ainsi souffler et savourer sa première victoire cette saison en Coupe du monde. Le cavalier s’assure quasiment d’une qualification pour la finale qui se tiendra à Paris en avril prochain.

« La dernière fois que j’étais à Londres remonte à 13 ans et j’avais terminé dernier. J’étais rentré chez moi en camion en me sentant vraiment mal mais ma femme, Lydnal, m’a dit qu’il fallait que j’y retourne, qu’Olympia est un concours incroyable et que je ne pouvais pas attendre à nouveau 13 ans », a commenté Patrik Kittel qui se déplacera sur la prochaine étape de la Coupe du monde, à Amsterdam, fin janvier, avec sa jument Deja, sur laquelle il espère compter pour la finale.

(Avec communiqué)

Pour les résultats complets, cliquez ici