Tryon : Isabell Werth tient sa revanche avec Bella Rose

Werth, Graves et Dujardin, un podium du Spécial à Tryon 100% féminin (Crédit photo:FEI/MARTIN DOKOUPIL)
Werth, Graves et Dujardin, un podium du Spécial à Tryon 100% féminin (Crédit photo:FEI/MARTIN DOKOUPIL)

Déjà médaillée d’or par équipes jeudi à Tryon, l’Allemande Isabell Werth a remporté ce vendredi sa deuxième médaille d’or en deux jours aux Jeux équestres mondiaux de Tryon. En selle sur sa jument de cœur, Bella Rose, la détentrice du nombre de médailles olympiques tous sports confondus, ne compte pas s’arrêter là. 

Trente couples étaient à nouveau au départ dans le stade de Tryon pour dérouler cette fois le Grand Prix Spécial et tenter de décrocher l’une des premières médailles individuelles décernées en dressage sur ces Jeux équestres mondiaux. Trente couples qui ont démontré un niveau de compétition impressionnant puisque les deux dernières places du classement reviennent aux Américains Steffen Peters avec Suppenkasper et Adrienne Lyle avec Salvino, tous les deux rencontrant des difficultés, avec des moyennes supérieures à 69%. Onze couples se trouvent ensuite au dessus de la barre des 75%, c’est pour dire si ces JEM laissent présager de belles choses pour les deux prochaines années en dressage, qui mèneront jusqu’aux Jeux olympiques de Tokyo, plusieurs chevaux de ce mondial étant seulement dans leur dixième année. Et c’est justement une très jeune jument de 9 ans, Mount St John Freestyle, qui a offert un magnifique cadeau à sa cavalière britannique, Charlotte Dujardin. Sacrée double championne du monde individuelle en 2014 avec son phénoménal Valegro et double championne olympique en titre, la cavalière a rapidement trouvé une relève puisque pour sa première saison à ce niveau et après n’avoir déroulé que deux fois ce Spécial avant de s’envoler pour Tryon, la fille de Fidermark a répondu plus que présente pour sortir de piste avec une moyenne de 81,489%.

Sous la pression des Allemands Sönke Rothenberger avec Cosmo et d’Isabell Werth avec Bella Rose, Charlotte Dujardin a montré toute l’étendue de son talent pour aller chercher cette médaille que beaucoup ne voyait pas venir. Une médaille de bronze qui passe sous le nez de Sönke Rothenberger, notamment suite aux 77,128% attribués par la juge suédoise. Quatrième, le vice champion d’Europe 2017 aura certainement à cœur de prendre sa revanche dans la Libre, étant le seul couple avec Cosmo présent à Tryon à atteindre les 90%. La bagarre s’annonce passionnante et intense dimanche puisque quinze couples de ce Spécial s’affronteront en musique pour un deuxième lot de médailles individuelles.

« Je voulais ramener l’or à Madeleine »

Très proche de la médaille olympique individuelle il y a deux ans à Rio, l’Américaine Laura Graves signe à domicile un très beau championnat après avoir décroché l’argent par équipes la veille. En selle sur son puissant Verdades, la cavalière a une fois de plus donné le meilleur d’elle-même pour tenter de dépasser celle qui la devançait déjà lors de la finale de la Coupe du monde cette année à Paris. Mais rien y fait, avec une moyenne de 81,717%, Laura Graves se contente à nouveau de l’argent tandis qu’Isabell Werth grimpe sur le toit du monde. Avec une moyenne de 86,246%, la triple championne d’Europe 2017 avec Weihegold OLD, remporte cette fois la médaille d’or mondiale avec sa jument à l’histoire si poignante, Bella Rose. Toute en énergie, fluidité, force et harmonie, le couple a déroulé une reprise marquée par d’incroyables séquences au passage et piaffer, ne laissant aucun doute quand à celle qui monterait sur la première marche d’un podium finalement 100% féminin. « Je me sens triste pour Madelein (Winter-Schulze, propriétaire de Bella Rose, NDLR). Elle est à l’hôpital alors je me suis promis de faire de mon mieux pour lui ramener l’or et une coupe de champagne ce soir. Je savais que je devais tout donner pour m’emparer de l’or aujourd’hui, mais je me suis sentie en sécurité sur elle, elle a tellement d’énergie et de patience. C’est toujours un avantage d’entrer en piste et de savoir que l’on a une chance parce que notre cheval est très bon. C’est ensuite à nous de le présenter de la bonne façon », commentait la championne du monde qui va désormais se concentrer sur la Reprise Libre en Musique de dimanche. « Demain, jour de repos, Bella Rose va faire un travail léger puis nous déroulerons notre libre sur une musique classique dimanche ».

Et la Libre risque bien d’offrir un sacré spectacle puisque dans la suite du classement, on retrouve à la cinquième place le Suédois Patrik Kittel, qui enchaine les record personnel à Tryon avec sa très énergique Well Done de la Roche CMF (79,726%) ou encore l’Américaine Kasey Perry-Glass, sixième avec Goerklintgaards Dublet (78,541%), qui tenteront tout pour décrocher eux aussi une médaille individuelle.

De son côté, la Belge Laurence Roos était notre seule représentante qualifiée pour le Grand Prix Spécial avec Fil Rouge. La jeune cavalière n’a pas démérité puisqu’elle a une nouvelle fois décrochée une moyenne de 70,471%, lui permettant de terminer cette compétition à la 26ième position.

Pour les résultats complets, cliquez ici