Tryon : l’Allemagne conserve son titre par équipes !

Les Allemandes une fois de plus en or (Crédit photo: FEI/Liz Gregg)
Les Allemandes une fois de plus en or (Crédit photo: FEI/Liz Gregg)

A l’issue des deux journées de Grand Prix aux Jeux équestres mondiaux de Tryon, aux Etats-Unis, l’Allemagne a conservé son titre de championne du monde par équipes en dominant complètement son sujet. La Grande-Bretagne fait son retour sur le podium d’un championnat tandis que les Etats-Unis brillent à domicile.

Alors qu’elle était déjà en tête mercredi soir, la Mannschaft n’a pas lâché le morceau ce jeudi pour décrocher son troisième titre consécutif en grand championnat après l’or olympique à Rio en 2016 et l’or européen à Göteborg en 2017. Sacrée par équipes en 2014 à Caen, l’Allemagne est plus forte que jamais, menée comme souvent par Isabel Werth. Cette fois, la cavalière avait le choix de faire le voyage avec trois chevaux jusqu’en Caroline du Nord, mais c’est sur sa jument de 14 ans, Bella Rose, que la numéro un mondiale s’est arrêtée. Et pour cause, l’histoire est belle puisque la fille de Belissimo terminait deuxième du Grand Prix des JEM de Caen avant de se blesser en France et de disparaître des terrains de compétitions pendant quatre ans ! Mais depuis le mois de juin, Bella Rose a enchainé six victoires sur trois CDIs, défiant tous les pronostics. A Tryon, le couple n’a pas déçu, bien au contraire, décrochant une moyenne de 84,829%, synonyme de record personnel, scellant le sort de l’Allemagne, en or, après les 81,444% de Sönke Rothenberger et Cosmo, s’ajoutant aux 76,677% de Jessica von Bredow-Werndl avec Delara BB et les 75,062% de Dorothee Schneider avec Sammy Davis JR (score qui ne compte pas) (242,950%).

En pleure, Isabel Werth venait une fois de plus de réaliser une extraordinaire performance. « Beaucoup de gens savent que je suis très attachée à cette jument. C’est un don, je l’avais remarqué la première fois que je l’ai vu lorsqu’elle avait 3 ans et elle ne l’a jamais perdu. Sa légèreté, son élégance, elle ne veut jamais faire de fautes, elle est pleine de force et d’énergie. C’est un vrai plaisir de travailler avec elle », commentait celle qui prend une belle option pour la médaille individuelle ce vendredi dans le Grand Prix Spécial.

La Belgique jouera sa place à Rotterdam

Mais il faudra se battre dans cette deuxième épreuve des JEM, tant le niveau affiché à Tryon est exceptionnel, plusieurs couples réalisant leurs meilleurs scores personnels. Si la médaille d'or s’est donc vite confirmé pour l’Allemagne, les deux autres marches du podium se sont jouées à très peu de choses, ajoutant du suspens et de la tension pour le public, les cavaliers et les chefs d’équipe. Après avoir décroché l’argent en 2010 et 2014 à Lexington et Caen, la Grande-Bretagne s’empare cette année du bronze à Tryon avec une équipe plutôt inédite. En effet, terminé les Valegro, Utopia et Nip Tuck, place à Hawtins Delicato et Mount St John Freestyle. Les deux jeunes montures de Carl Hester et Charlotte Dujardin n’ont pas déçu pour leur premier grand rendez-vous et affrontement avec la concurrence mondiale. En se classant respectivement sixième (77,283%) et cinquième (77,764%), les deux leaders de l’équipe anglaise la propulse donc sur la troisième marche du podium (229,628pts) au nez des Suédois, quatrièmes à 0,172 points du podium (229,456pts) !

Médaillés de bronze à Göteborg, les Suédois ne sont pas passés loin de confirmer leur place et s’imposent un peu plus comme une nation à surveiller de prés, notamment après la quatrième place dans le Grand Prix de Patrik Kittel et Well Done de la Roche CMF (78,199%). A domicile, les Américains, menés par les 81,537% de Laura Graves et son très puissant Verdades, ajoutés aux 76,739% de Kasey Perry-Glass avec Goerlintgaards Dublet, se couvrent d’argent (233,136pts), après avoir terminé aux pieds du podium en 2014. L’Allemagne, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la Suède, les Pays-Bas et l’Espagne, toutes dans le Top 6, se qualifient ainsi directement pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2020, tout comme l’Australie, meilleure nation d’Océanie au classement (8ième).

La Belgique devra elle tenter sa chance lors des championnats d’Europe de Rotterdam, l’année prochaine, sur lesquels les trois meilleurs nations pas encore qualifiées se verront récompensées. Réduite à trois après l’élimination d’Isabel Cool et Aranco V le premier jour, l’équipe belge ne démérite pas en prenant la neuvième place à Tryon, contre la douzième en 2014 à Caen. Ce jeudi, Jeroen Devroe a décroché une moyenne de 68,540% après près d’un an d’absence au plus haut niveau avec Eres DL, tandis que Laurence Roos a réalisé une belle performance, sortant de piste avec Fil Rouge avec une moyenne de 70,978%, Avec les 67,981% de Fanny Verliefden et Indoctor VD Steenblock, la Belgique conclut avec un score de 207,499 points.

Les trente meilleurs couples du Grand Prix repartiront ce vendredi dans le Grand Prix Spécial, qui décernera les premières médailles individuelles. On y retrouvera alors Laurence Roos et Fil Rouge, vingt-neuvièmes.

Pour les résultats complets, cliquez ici 

Morocco Royal Tour 2018