Une castration "temporaire"?

Garder un cheval entier n'est pas toujours facile en compétition. (Crédit : CC0 Creative Commons)
Garder un cheval entier n'est pas toujours facile en compétition. (Crédit : CC0 Creative Commons)

Vous avez envie de "stériliser" votre cheval tout en le gardant entier? C'est d'une certaine manière possible grâce à l'immunocastration. Cette castration réversible a été étudiée sur un groupe d'entiers en France.

Généralement, soit on castre, soit on garde entier. Cependant, bien que cela ne soit pas nouveau, il est également possible de réaliser une castration chimique via un simple vaccin. Cette castration est entièrement réversible. Ce type de stérilisation est intéressant dans le sens où il évite une opération chirurgicale. Cependant, il est bien entendu moins efficace et présente des variabilités concernant l'efficacité et la durée d'action d'une injection.

Grâce à l'immunocastration, il est possible de conserver par exemple des chevaux de sport entier mais sans les inconvénients que cela peut représenter en compétition ou pour l'hébergement. Cependant, une fois à la fin de leur carrière sportive, ils pourraient ensuite reproduire. Lors de l'étude qui a été menée en France, dix entiers ont reçu deux doses d'un vaccin anti-GnRH (l'hormone de libération des gonadotrophines hypophysaires) à un mois d'écart. Différents paramètres ont été mesurés, dont l'urine et le sang pour une durée de huit mois. Après la première injection, les taux de stéroïdes dans l'urine ont baissé drastiquement et sont restés bas durant les huit mois de l'étude. La taille des testicules des chevaux a également diminué. Une fois le traitement terminé, la plupart des chevaux ont été capable de reproduire dans l'année. Les effets secondaires de ce type de stérilisation sont cependant toujours étudiés de près par les scientifiques.