Résultats de la semaine

14-09-17
14-09-17
14-09-17
14-09-17
14-09-17

Vague de chaleur : nos recommandations

Les douches fraîches peuvent soulager les chevaux. (Crédit : Valentine Van den Eynde)
Les douches fraîches peuvent soulager les chevaux. (Crédit : Valentine Van den Eynde)

Les températures sont très élevées depuis plusieurs jours, que votre cheval soit au pré ou au boxe, certaines recommandations restent indispensables. Hydratation, ombre et fraicheur, bichonner bien votre protégé pour éviter les coups de chaleur et lui rendre la température plus agréable.

Coups de chaleur, désydratation, les risques sont nombreux et conséquents par grande chaleur. Veiller à ce que votre cheval dispose continuellement d'une zone ombragée et aérée, qu'elle soit naturelle ou un abri en dur, ainsi que d'eau à volonté. Si vous ne disposez pas d'abreuvoir automatique, il est important de passer plusieurs fois par jour ou de prévoir de l'eau en très grande quantité. En effet, un cheval peut boire jusqu'à 100 litres d'eau par jour en cas de températures très élevées.

Veiller de préférence à travailler votre cheval plutôt en tout début de journée ou en soirée. L'air y est en effet plus respirable, et les efforts physiques seront un peu moins pénibles. Les heures les plus chaudes se situent entre 11h et 17h en général.

Que votre cheval ait fourni un effort physique ou non, une douche peut être bénéfique pour baisser la température corporelle. Il est cependant important qu'il puisse choisir de se mettre à l'ombre ou au soleil après celle-ci, afin qu'il ne prenne éventuellement pas froid.

Gare aux coups de chaleur

Très redoutés par les propriétaires, les coups de chaleur sont très dangereux pour les chevaux. Pour rappel, lorsqu'un cheval a chaud, il a deux manières de réguler sa température. La première est de transpirer, la deuxième de dilater ses vaisseaux sanguins sous la peau. Ces procédés éliminent davantage les calories. Lorsque ces procédés ne suffisent pas, c'est là que le coup de chaleur peut se produire. La température corporelle n'arrive plus à se réguler et augmente, ce qui peut aller jusqu'à entrainer la mort. C'est une urgence vétérinaire qu'il est important de pouvoir détecter. Voici les signes cliniques : forte transpiration (qui peut cependant être absente à cause de la température corporelle trop élevée), accélération du rythme cardiaque et de la respiration ainsi que congestion des muqueuses, attitude anormale (oeil fixe, fatigue, tête basse, démarche hésitante), contractures musculaires, signes de coliques, ... Les organes vitaux sont moins bien irrigués et donc moins efficaces. Il est essentiel de faire baisser rapidement la température du cheval par tous les moyens ainsi que de le réhydrater.