Victoire allemande historique à Londres

Frederic Wandres et Duke of Britain à Londres. Crédit photo: FEI/Jon Stroud)
Frederic Wandres et Duke of Britain à Londres. Crédit photo: FEI/Jon Stroud)

La sixième étape de la Ligue d’Europe de l’ouest de la Coupe du monde de dressage se tenait en ce début de semaine, à l’Olympia de Londres. Et pour la première fois en seize années d’existence, cette étape britannique du circuit de la FEI a été remportée par un cavalier allemand, Frederic Wandres.

Lundi, le Grand Prix que les douze couples au départ de cette étape de la Coupe du monde n’était pas celui dont ils ont l’habitude. En effet, la FEI a décidé de tester un « short » Grand Prix à l’occasion de ce CDI-W, une première qui n’avait pas manqué de faire réagir certains grands noms de la discipline dont la multi médaillée Isabell Werth. En effet, la suppression de certains mouvements de base et très spécifiques au Grand Prix, le zig zag, le reculer ou encore les grands appuyers au trot, n'a pas créé l'unanimité, réduisant ainsi la difficulté mais surtout le temps du Grand Prix à un peu plus de 4 minutes contre 6 actuellement. Ainsi, ce sont des scores bien moins élevés que les couples ont enregistré à Londres.

Malgré tout le Néerlandais Hans Peter Minderhoud, en selle sur Glock’s Dream Boy, qui s’emparait de cette épreuve qualificative pour la Libre (73,895%). La deuxième place était occupée par la Britannique Charlotte Dujardin, cette fois en selle sur la monture de son mentor Carl Hester, Hawtins Delicato (73,026%) tandis que l’Allemand Frederic Wandres prenait la troisième place avec Duke of Britain (72,632%).

Une première pour l’Allemagne

Un podium sur le Grand Prix qui allait se changer en victoire dans la Reprise Libre en Musique ce mardi. En signant une reprise dynamique notée à 80,030%, l’Allemand de 31 ans a célébré sa deuxième victoire sur le circuit Coupe du monde, après celle enregistrée sur le CDI-W de Zakrzow , étape de la Ligue d’Europe de l’Est, mais devenait surtout le premier allemand à remporter cette étape britannique en seize ans. « Pour moi d’atteindre les 80% est un rêve qui devient réalité et plus particulièrement face aux cavaliers présents », commentait Frederic Wandres avant d’ajouter : « Je fais confiance à Duke. Je pourrais le monter dans n’importe quel type de piste, à partir du moment où je ne fais pas de faute il n’en fait pas non plus ». 80,030%, c’est aussi la moyenne générale obtenue par Charlotte Dujardin et Hawtins Delicato, mais le couple se classe finalement deuxième en raison de notes artistiques plus basses. Ce podium est complété par Hans Peter Minderhoud et Glock’s Dream Boy (77,990%).

Un seul couple belge était engagé sur cette étape Coupe du monde, David Engelen et Royal Rubinstein. Le couple a pris la 10ième place du Grand Prix (65,658%) et la 12ième place de la Libre (65,300%).

(Avec communiqué)

Pour les résultats complets, cliquez ici