Résultats de la semaine

14-09-17
14-09-17
14-09-17
14-09-17
14-09-17

Werth, Rothenberger et Dufour à Göteborg !

Le podium du Grand Prix Spécial à Göteborg (Crédit photo: FEI/Richard Juillart)
Le podium du Grand Prix Spécial à Göteborg (Crédit photo: FEI/Richard Juillart)

Après avoir logiquement dominé la compétition par équipes mercredi soir, les Allemands ont confirmé leur invincibilité ce vendredi dans le Grand Prix Spécial. Et la première médaille d’or individuelle de ces championnats d’Europe en Suède est revenue au cou d’Isabell Werth avec Weihegold OLD. 

Trente couples étaient qualifiés pour s’affronter sur le Grand Prix Spécial des championnats d’Europe de Göteborg, support à la fois des qualifications pour la Reprise Libre en Musique (les 15 meilleurs) et des premières médailles individuelles. Des médailles qui semblent d’ailleurs bien inutiles puisque d’accoutumée, on se souvient toujours des médaillés par équipes et des couples couronnés sur la Libre, que des médaillés du Grand Prix Spécial. Cependant, ce podium est un peu particulier, composé d’une cavalière multi médaillée olympique, mondiale et européenne, et de deux jeunes, âgés de 22 ans et 25 ans, qui ont tout l’avenir devant eux, et quel avenir. « Vous êtes entourée d’un cavalier de 22 ans et d’une cavalière de 25 ans, ça ne rajeunit pas tout ça Isabell », entend-on avec humour en conférence de presse à l’issue de l’épreuve. De l’humour que la cavalière ne manque pas de relancer puisqu’elle s’est assurée d’un nouveau titre avec sa brillante jument noire de 12 ans, Weihegold OLD grâce à une moyenne de 83,613%. « La jument est en grande forme. J’ai déroulé une reprise sans faute avec beaucoup de précision, je suis pleinement satisfaite. Le plus difficile pour moi était de prendre suffisamment de risques mais pas trop car je sais que derrière moi ils cherchent à me pousser à la faute », lâchait celle qui s'est déjà emparée de deux médailles d’or depuis son arrivée en Suède.

Si l’Allemande a rendu une copie parfaite, d’autres ont à nouveau rencontré des problèmes en piste, notamment le Néerlandais Edward Gal, qui réalise à Göteborg certainement sa plus grosse contre performance depuis des années. En difficulté dés l’entrée avec son étalon Glock’s Voice, celui qui dominait la discipline entre 2009 et 2010 est sorti de piste avec un bien maigre score de 69,467% pour une vingt-quatrième place. On ne reverra donc pas le couple dans la Reprise Libre en Musique samedi. Autre nation, même résultat, l’Allemande Helen Langehanenberg a dû composer avec un délicat Damsey FRH, qui n’aura pas montré beaucoup de volonté sur le premier piaffer, s’arrêtant complètement et rétivant contre sa cavalière. Avec 70,756% la paire est vingt-et-unième. Enfin, il faut descendre jusqu’à la neuvième place du classement définitif pour voir apparaître le premier cavalier néerlandais, une cavalière, Madeleine Witte-Vrees avec Cennin (74,635%). C’est donc une véritable douche froide pour ceux qui s’étaient imposés par équipes en 2015.

PAS DE BELGES DANS LA LIBRE

C’est donc la jeunesse qui a cette fois montré la plus grande régularité puisque Sönke Rothenberger, 22 ans, a bien failli faire chuter la reine avec son impressionnant Cosmo. Avec une moyenne de 82,478%, le couple s’empare de la médaille d’argent, sa première en individuel, et s’affiche comme un sérieux client pour la reprise en musique. Il en est de même pour la Danoise de 25 ans, Cathrine Dufour, véritable héroïne du Grand Prix et actrice de la médaille de bronze par équipes décroché par son pays il y a deux jours. En selle sur Atterupgaards Cassidy, la jeune cavalière prouve aussi qu’elle fait bel et bien désormais parti des meilleurs de sa discipline. Elle accroche ainsi sa deuxième médaille de bronze en deux jours (79,761%). Elles aussi toutes les deux très jeunes, Laurence Roos et Jorinde Verwimp n’ont pas démérité sur cette journée, enchaînant malheureusement les fautes de trop. En selle sur Fil Rouge, Laurence Roos sortait de piste avec une moyenne de 68,487% (27ième) après avoir fauté sur les deux lignes de changements de pieds. « Je ne suis pas contente de ma reprise, j’ai fait trop de fautes. Mon cheval était peut-être un peu fatigué ou peut-être que je n’étais pas assez concentrée », commentait Laurence après coup.

Elle aussi trop fautive, notamment sur les deux temps et la fin du galop allongé, Jorinde Verwimp a présenté un bon travail au trot avec Tiamo ce qui n’aura malgré tout pas suffit pour poursuivre la compétition (25ième, 69,411%). « J’ai essayé de le monter avec plus d’expression mais nous avons eu deux grosses fautes au galop ce qui a fait beaucoup chuter ma note. J’ai pris des risques dans ma façon de monter et cela n’a pas été payant aujourd’hui, c’est comme ça, mais je peux au moins dire que j’ai essayé », analysait la cavalière.

C’est donc sans couples belges que la Libre se tiendra samedi, regroupant les quinze meilleures paires du Spécial.

Pour les résultats complets, cliquez ici