Werth toujours plus haut !

Isabell Werth et Emilio célèbrent leur victoire aux Pays-Bas (Crédit photo: FEI/DigiShots)
Isabell Werth et Emilio célèbrent leur victoire aux Pays-Bas (Crédit photo: FEI/DigiShots)

La dernière étape de la Ligue d’Europe de l’ouest de la Coupe du monde FEI, se tenait ce week-end aux Pays-Bas, à ‘s-Hertogenbosch. Une ultime étape importante pour les couples en quête de derniers points en vue d’une qualification pour la finale de Paris, en avril prochain. Si elle est assurée d’y participer en tant que tenante du titre, Isabell Werth n’a pas pour autant baisser le pied, s’imposant avec Emilio 107.

Grande favorite à sa propre succession sur la finale de la Coupe du monde qui se tiendra à Paris mi avril, Isabell Werth a tenu à être présente sur la dernière étape de la Ligue d’Europe de l’ouest, avec celui qui pourrait être son partenaire parisien, Emilio 107. Si sa jument vice championne olympique en titre, Weihegold OLD, reste son premier choix, l’Allemande sait qu’elle pourrait éventuellement compter sur le hongre de 12 ans qui remportait l’étape de Lyon, terminait deuxième à Göteborg et qui enfin s’est imposé sur cette ultime affrontement à Den Bosch. Dés le Grand Prix, le couple s’imposait avec une moyenne de 78,413%, devant le Néerlandais Edward Gal et son étalon de 10 ans, Glock’s Zonik (77,696%) et une autre allemande, Jessica von Bredow-Werndl avec Zaire-E (73,630%). Mais l’épreuve qui compte véritablement sur le circuit Coupe du monde est bel et bien la Reprise Libre en Musique, et c’est devant des tribunes pleines que la numéro un mondiale a une nouvelle fois fait une démonstration de tout son talent.

En décrochant une moyenne de 87,405%, Isabell Werth a rappelé que quelque soit sa monture, elle reste bel et bien la meilleure, alignant sa quatrième victoire cette saison. « Emilio a clairement montré qu’il avait évolué. Il a été incroyable, j’ai eu le sentiment qu’on pouvait décrocher les 90% », s’enthousiasmait-elle. Lui aussi ravi de sa performance pour sa troisième sortie en Coupe du monde avec Glock’s Zonik, Edward Gal sortait de piste avec une note de 83,900% synonyme de deuxième place. Ce dernier podium a été complété par une autre néerlandaise, Madeleine Vitte-Vrees, en selle sur Cennin, grâce à une moyenne de 82,555%. De son côté, après une neuvième place dans le Grand Prix avec une moyenne de 71,087%, la Belge Jorinde Verwimp se classait onzième de la Libre avec Tiamo (74,665%).

Cette ultime étape a ainsi déterminé les neuf cavaliers de la Ligue d’Europe de l’ouest qualifiés pour la finale de Paris. Il s’agit donc des Suédois Patrik Kittel et Tinne Vilhelmson-Silfven, des Allemandes Dorothee Schneider et Jessica von Bredow-Werndl, des Néerlandais Madeleine Vitte-Vrees et Edward Gal, du Danois Daniel Bachmann Andersen, de l’Autrichienne Belinda Weinbauer et du Britannique Emile Faurie. A cela s’ajoute la tenante du titre, l’Allemande Isabell Werth.

(Avec communiqué)

Pour les résultats complets, cliquez ici

https://www.batessaddles.com/bates-advanta-eventing-saddle/book-a-test-ride/