Equi-rider, un format de compétition... à distance !

(Photo : Hubside Jumping / Marco Villanti)
(Photo : Hubside Jumping / Marco Villanti)

L'épidémie de Covid-19 et le confinement ont poussé à l'annulation de nombreux concours, mais aussi à la création de nouveaux formats comme les concours virtuels. Le concept Equi-rider propose quant à lui des affrontements à distance grâce un schéma reproductible dans chaque club et une plateforme de mise en relation. 

Le principe Equi-rider est simple : chaque mois, la plateforme propose deux concours de jumping pour différents formats de pistes. Des parcours de différentes hauteurs sont établis par des chefs de pistes et mis à la disposition des clubs inscrits sur Equi-rider. Ceux-ci peuvent engager leurs cavaliers pour la compétition sur la plateforme, puis leur faire dérouler les épreuves au sein de leurs propres infrastructures. Des cavaliers extérieurs peuvent aussi choisir de participer à des épreuves dans des clubs près de chez eux. 

Chaque centre équestre ou écurie dispose d'une période bien déterminée (généralement un mois) pour organiser sa compétition en tenant compte d'un règlement assez similaire à celui d'un concours classique. Les trois meilleurs résultats de chaque épreuve sont ensuite encodés par le club sur la plateforme Equi-rider, avec une vidéo de chaque parcours comme preuve. Les performances de tous les centres équestres sont ensuites rassemblées et comparées pour établir un classement reprenant tous les cavaliers ayant participé à cet affrontement à distance. Les meilleurs concurrents parmi tous les clubs participants sont alors récompensés comme dans une compétition classique. 

UN CONCEPT D'AVENIR ? 

L'idée de cette formule innovante de concours est née pendant le confinement, mais Equi-rider n'est pas seulement une solution plus sûre d'un point de vue sanitaire. Ce format de concours à distance est également intéressant pour limiter l'impact environnemental des concours, pour réduire les transports stressants et fatigants pour les chevaux, ou encore pour donner accès à la compétition à davantage de cavaliers. Pour ces derniers, les frais de participations sont également moins élevés, puisqu'il n'y a pas de (long) déplacement à prévoir avec sa monture.

Actuellement, 8 concours ont été organisées et près de 20 clubs français et 250 cavaliers sont inscrits sur Equi-rider. Le concept n'a toutefois pas de frontières et pourrait a priori être exploité par des centres équestres belges. Un club guyanais fait d'ores et déjà partie des participants ! 

Pour en savoir plus :  Equi-rider 

Epplejeck 2020
Moncheval.net