Flou autour de la reprise des leçons d'équitation

(Photo : Christophe Bortels)

Contrairement à ce qui avait été annoncé les jours précédents, il semblerait que les mesures de déconfinement applicables à l'équitation à partir de ce 4 mai ne soient pas très claires. Les leçons en centres équestres ou dans les structures privées resteraient en effet interdites... 

C'est la LEWB qui a révélé ce matin ce revirement de situation concernant l'équitation. Fin avril, les autorités avaient précisé à différentes fédérations sportives et équestres que les cours particuliers étaient autorisés avec un maximum de deux élèves et en respectant certaines précautions. Or, début mai, la LEWB et d'autres organismes ont constaté avec surprise et incompréhension ces lignes dans la FAQ coronavirus du gouvernement : 

"Les activités dans le cadre des mouvements de jeunesse, des compétitions sportives, des camps sportifs et récréatifs, les activités en groupe (sorties à vélos en groupe, randonnées en groupe,…), karting pour une ou plusieurs personnes, cours d’équitation privés, surf… sont annulées"

En l'attente d'un éclaircissement de la part des autorités, la LEWB recommande donc à chacun de mettre en suspend les projets de cours tant pour les centres équestres que pour les privés. La Ligue conseille également de se renseigner auprès des autorités compétentes, notamment au niveau local. 

"Nous sommes bien conscients de votre déception et frustration (que nous vivons tout autant) et des heures de travail perdues à préparer cette reprise tant attendue. Cependant, la LEWB se doit de vous relayer les instructions qu’elle reçoit afin d’éviter que vous, acteurs du terrain, ne soyez verbalisés et deviez payer des amendes inutiles en cette période de crise sanitaire et financière", précise la Ligue sur son site. 

La LEWB a aussi rappelé ce qui reste autorisé ou non en l'attente de davantage de précisions. Comme les dernières semaines, il reste toujours possible de sortir son cheval, d'aller promener à deux cavaliers ne vivant pas sous le même toit ou encore de transporter son cheval pour assurer son bien-être (soins vétérinaires, élevage ou même sortie à proximité s'il n'est pas possible de le faire en sécurité depuis son domicile).

Par contre et contrairement à ce qui avait été annoncé précédemment, les cours d'équitation ne sont toujours pas autorisés, de même que les entrainements et les déplacements des chevaux pour ceux-ci. Les locations de matériel en centre équestre ne sont également pas permises. 

La LEWB poursuit cependant le travail de titan qu'elle réalise depuis le début de la crise sanitaire pour clarifier la situation et apporter des informations valables au secteur équestre. Nous relayerons bien sûr ces informations !