Kent Farrington s'empare de son deuxième Top 10 Rolex !

Kent Farrington (Photo: Rolex Grand Slam / Ashley Neuhof)
Kent Farrington (Photo: Rolex Grand Slam / Ashley Neuhof)

Vendredi, les meilleurs cavaliers mondiaux de jumping s'affrontaient dans la finale du Top 10 Rolex IJRC, à Genève. Après avoir décroché la victoire en 2015, l'Américain Kent Farrington a remis ça cette année avec Austria 2. Il s'est imposé devant Darragh Kenny et Christian Ahlmann. 

Kent Farrington était le seul cavalier non européen au départ de cette finale du Top 10 Rolex IJRC, à Genève. Parmi ses plus redoutables concurrents figurait l'actuel numéro un mondial Steve Guerdat, qui avait remporté l'épreuve l'an dernier. 

Le Suisse a pris un bon départ en première manche en signant un sans-faute avec Alamo. Mais, contrairement à Darragh Kenny (Romeo 88) et Kent Farrington (Austria 2), il n'a pas réussi à garder un score nul à l'issue du deuxième parcours. Steve Guerdat finit ainsi cinquième avec quatre points de pénalité. Devant lui, on retrouve Kent Farrington sur la première marche du podium devant Darragh Kenny et Christian Ahlmann (Clintrexo). Daniel Deusser (Killer Queen VDM) termine quatrième alors que Pieter Devos (Espoir), seul Belge de l'épreuve, a terminé huitième.

Avant cette victoire, Kent Farrington s'était déjà imposé jeudi soir dans le Trophée de Genève avec Creedance. L'Américain a aussi déjà remporté la finale du Top 10 Rolex IJRC en 2015 avec Voyeur et reste à ce jour le seul vainqueur américain depuis 2001. 

"C’est mon concours préféré et peut-être même le meilleur du monde", confiait Kent Farrington. "Celui-ci et le CHIO d’Aix-la-Chapelle sont très proches. Le public était formidable ce soir. Tout le monde veut gagner ici, surtout cette épreuve. Donc c’est vraiment une soirée particulière."

Cette victoire dans la finale du Top 10 Rolex IJRC est par ailleurs la plus importante que l'Américain ait décroché jusqu'à présent avec sa jument Austria 2. "J’ai commencé à la monter en avril et dès que je l’ai essayée, je me suis dit que c’était un cheval exceptionnel", explique-t-il. "Elle est vraiment de petite taille, mais elle a un cœur énorme et c’est une sauteuse phénoménale. C’est la plus grosse épreuve qu’elle n’ait jamais sauté de sa vie. C’est fabuleux qu’elle se soit accrochée et qu’elle ait gagné. Elle est incroyable."

Pour les résultats complets, cliquez ici

 

Moncheval.net