La dominance impacte-elle la prise de poids?

Un cheval dominant sera-t-il plus facilement en surpoids? (Crédit : Pixabay License)

Des chercheurs britanniques ont observé des chevaux se nourrissant en groupe afin de déterminer si la dominance a un impact sur la prise de poids. Qui des dominés ou des dominants possèdent généralement le plus grand score corporel? Les résultats peuvent être surprenants.

La dominance impacte-elle la prise de poids? En y réfléchissant, la réponse pourrait sembler simple. Si nous étions sans cesse chassés de notre table lors du repas, nous imaginons assimiler moins de nourriture qu'une personne calmement atablée. Une équipe de scientifiques a voulu en avoir le coeur net.

Les chercheurs britanniques ont donc observé des chevaux mangeant en groupe afin de vérifier cette intuition. Ils ont découvert que les individus dits "vigilants" devaient régulièrement interrompre leur repas afin de s'assurer de la sécurité de leur environnement. Lors de ces vérifications, ils diminuent leur recherche de nourriture selon les scientifiques.

De manière assez logique, ces chevaux ont donc un score corporel plus bas que les chevaux "non-vigilants". Certes, certains chevaux dominants sont considérés comme "non-vigilants", mais ceci n'est pas une généralité et c'est finalement cette vigilance qui impacte réellement leur état corporel.

L'IMPORTANCE DE L'EFFICACITE

D'après les Britanniques, la réelle corrélation à faire se trouve entre l'efficacité de recherche alimentaire et la condition physique du cheval. En effet, un cheval qui cherchera de manière efficace la nourriture maintiendra la meilleure condition physique et non le cheval le plus dominant.

Si vous souhaitez calculer l'efficacité de recherche de nourriture de votre cheval, il faudra jauger les interruptions de ses repas. Si un cheval s'interrompt régulièrement pour regarder autour de lui, écouter ou se déplacer, son efficacité de recherche de nourriture est amoindrie. C'est donc pour ça que les chevaux hyper-vigilants restent généralement maigres, même avec un important apport de nourriture.

Les interactions entre les chevaux impactent également la prise des repas et peuvent constituer des interruptions. Si un cheval est chassé par un autre lorsqu'il mange, ceci aura bien entendu un impact négatif sur son état. Le cheval dominant sera par contre aussi victime de cette interruption, qui impactera également son efficacité de recherche de la nourriture.

D'après les scientifiques, les chevaux interrompant leurs repas (quelle que soit la raison) ne compensent pas en prolongeant leur temps d'alimentation, ce qui a un impact sur leur score corporel. L'équipe britannique estime que la dominance est un facteur significatif de la prise de poids, mais il est difficile de déterminer si les animaux étaient plus dominants car obèses, ou s'ils sont devenus obèses car dominants.

Epplejeck 2020
Moncheval.net