La fourbure, aussi courante que les coliques?

La fourbure serait aussi courante que les coliques (Crédit : Pixabay License)
La fourbure serait aussi courante que les coliques (Crédit : Pixabay License)

Une récente étude met en évidence la fréquence des cas de fourbures en Grande-Bretagne. Celles-ci seraient aussi nombreuses que les coliques, pourtant première cause de mortalité chez les chevaux. Une vigilance accrue est recommandée.

Un cheval sur dix pourrait subir au moins une crise de fourbure chaque année. C'est ce que révèle une récente étude britannique. Ceci en fait un problème de santé aussi courant que les coliques en Angleterre. Une attention accrue doit donc être portée aux fourbures. Cette étude rappelle que la fourbure ne concerne pas que le printemps. Il n'existerait pas de période "sans risques" concernant ce maux très dangereux pour les équidés. Ceci reste une menace toute l'année dans les Îles britanniques.

Il est une fois de plus important de connaître les signes cliniques de l'apparition des fourbures afin d'éviter l'irréparable. Plus de 70% des chevaux atteints déclarés dans l'étude avaient des signes cliniques relativement subtils comme la boîterie et la difficulté dans les tournants. Cependant, pour moins d'un quart des chevaux atteints, ceci atteignait déjà le stade de la pousse de la corne "déformée".

Les propriétaires ayant participé à cette étude ne prenaient pas le pouls digital de leur cheval, ceci est pourtant un bon indicateur en cas de crise de fourbure. Une attention plus poussée sur l'état de santé général de leur cheval pourrait limiter les dégâts. Un autre élément alertant est que seulement la moitié des 123 propriétaires ayant déclaré une fourbure ont confirmé le diagnostic par un vétérinaire. Alors que ceci est considéré comme une urgence vétérinaire, la fourbure semble peu préoccuper une partie des propriétaires. Lorsque les signes sont visibles, les dommages sur le pieds sont déjà là.

Une meilleure sensibilisation des propriétaires de chevaux pourrait sauver des vies et éviter bien des douleurs.