Le Longines Global Champions Tour fait l'impasse sur 2020

(Photo : Stefano Grasso/LGCT)
(Photo : Stefano Grasso/LGCT)

Après avoir évoqué dans un premier temps le report de certaines manches, les organisateurs du Longines Global Champions Tour et de la Longines Global Champions League viennent d'annoncer l'annulation de la saison 2020. Le circuit mondial est trop compliqué à mettre en place vu la pandémie et les différences de situations entre pays... 

Le Longines Global Champions Tour et la Longines Global Champions League reprendront donc en 2021. Cette année, seule la première étape à Doha avait pu avoir lieu en mars, avant que la pandémie de Covid-19 ne paralyse le monde et les événements sportifs. 

Les organisateurs du GCT et de la GCL avaient alors annoncé le report de certaines étapes en fin d'année mais l'évolution de la situation les a finalement poussés à annuler toute la série 2020. Ils ont notamment précisé dans un communiqué que "dans ces circonstances exceptionnelles, il n'est pas réaliste d'organiser en toute sécurité notre circuit mondial cette année. Nous devons suivre les lois des gouvernements nationaux et des autorités de santé publique, qui changent régulièrement et à bref délai, ce qui a un impact majeur sur la planification internationale.

Les restrictions sur les voyages varient à travers le monde, donc tous les athlètes n'auront pas la liberté de concourir. Il y a également le risque d'une deuxième vague plus tard cette année, en l'absence de remède ou de vaccin, ce qui complique encore la planification logistique."

Avec 18 étapes à travers le monde qui accueillent des cavaliers de toute la planète, l'organisation du Longines Global Champions Tour est en effet une mission difficile à la base, mais encore plus complexe vu les incertitudes liées à la crise du Covid-19. 

Les organisateurs se concentrent donc sur la saison 2021. Jan Tops, créateur du circuit a toutefois annoncé que "si le gouvernement des Pays-Bas l'autorise, plusieurs spectacles auront lieu à huis clos plus tard cette année à Valkenswaard (ndlr : dans sa propre infrastructure), qui est une installation permanente où des politiques de sécurité strictes peuvent être suivies."

Moncheval.net