Les avantages des chirurgies debout

Une opération debout sous anesthésie locale est plus rapide. (Crédit : Pixabay License)
Une opération debout sous anesthésie locale est plus rapide. (Crédit : Pixabay License)

Les opérations chirurgicales restent souvent traumatisantes pour le corps du cheval, en particulier lors d'une anesthésie générale. Il existe cependant de plus en plus d'opérations réalisables sur un cheval anesthésié localement et debout. Un atout sur de nombreux points.

Les avantages des chirurgies debout. Lorsqu'on pense à une opération sur un cheval, on le visualise généralement couché sur une grande table dans une salle d'opération. Cependant, ceci pourrait devenir de moins en moins la norme, en tout cas pour une série d'opérations. En effet, les chirurgies debout sur des chevaux sédatés localement pourraient devenir de plus en plus courantes, de par leurs nombreux atouts dans le coût limité et la diminution des risques de complications.

Lors d'une opération couché, le cheval se trouve positionné sur son dos ou sur le côté durant l'opération. Ceci crée une surpression sur ses muscles ainsi que ses voies respiratoires et sa circulation sanguine, pouvant générer des complications. Plus un cheval va être lourd, plus ce risque sera élevé. Mais ce n'est pas tout, l'instinct naturel de fuite du cheval est également risqué s'il se réveille couché. Désorientés, paniqués, les chevaux peuvent rapidement se blesser dans ces circonstances.

BIENTÔT LA NORME ?

En dehors de cet aspect sécuritaire, opérer debout évite que les organes internes ne soient comprimés sur un côté. Ils sont plus accessibles à leur emplacement normal. L'anesthésie debout permet également d'éviter de devoir intuber le cheval. Une fois l'opération terminée, les vétérinaires peuvent plus rapidement effectuer des vérifications lorsque le cheval est déjà debout.

Les difficultés ajoutées lors d'une opération debout sont essentiellement de pouvoir garder la zone d'opération stérile. En effet, un cheval sédaté localement va toujours bouger légèrement, ce qui peut par exemple faire entrer des poils dans la zone stérile.

Moins chères, plus rapides et moins traumatisantes pour l'organisme, les opérations debout sous anesthésie locale deviendront-elles bientôt la norme?

Quel choix feriez vous pour votre cheval?

Moncheval.net