Ludo Philippaerts cède le flambeau à ses fils

Ludo Philippaerts et Challenge vd Begijnakker à Mons en juillet 2014 (Crédit photo : L'équimag)
Ludo Philippaerts (Crédit photo : Peter Craenen)
Ludo Philippaerts et sa famille (Crédit photo : Peter Craenen)

C'est une page importante de la vie de Ludo Philippaerts qui s'est tournée ce mardi 28 avril 2015. Le Limbourgeois, sextuple champion de Belgique de saut d'obstacles, a en effet officiellement annoncé sa retraite sportive à l'occasion d'une conférence de presse organisée à son domicile de Gruitrode.

De nombreux journalistes, cavaliers, amis et membres de la Fédération Royale Belge des Sports Equestres avaient rejoint le Haras Dorperheide afin d'assister à une conférence de presse empreinte d'émotions. Il faut dire qu'on ne referme pas aisément une carrière professionnelle longue de trente années...

Ludo Philippaerts - qui fêtera ses 52 ans le 22 juin - a d'ailleurs pris le temps de la réflexion afin d'officialiser sa décision. Celle-ci survient près de dix mois après sa dernière compétition internationale ! C'est dans le cadre du CSI 4 étoiles de Mons, le 6 juillet 2014, que le Limbourgeois a ainsi disputé le dernier parcours de sa carrière. Deux semaines plus tôt, une chute à Fontainebleau l'avait conduit à l'hôpital, où les premiers questionnements sont apparus...

Voici ce qu'il avait confié dans les colonnes de L'équimag en décembre 2014 : "Je ne ferai plus de compétition en 2014, mais je compte bien reprendre l'année prochaine. Cette chute à Fontainebleau m'a affecté mentalement et j'ai besoin de faire le point".

LES RAISONS...

Comme attendu, Ludo Philippaerts n'a pas manqué de rappeler l'épisode de Fontainebleau au moment de justifier sa décision. "Cette chute fut un gros choc pour moi. J'avais déjà pensé arrêter lorsque je suis rentré à la maison après Fontainebleau... Pour faire du sport à ce niveau, il faut un sacré caractère. Et ce caractère, je ne l'avais plus. C'est la raison pour laquelle j'avais confié Challenge à mon fils Nicola après le jumping de Mons. Là-bas, je suis sorti de piste en me disant que je ne monterais plus...", précisait le sextuple champion de Belgique qui préfère à présent se concentrer sur la carrière de ses fils, Olivier et Nicola (22 ans), Thibaut (14 ans) et Anthony (12 ans).

SES PERFORMANCES...

Ludo Philippaerts referme une magnifique carrière sportive. Malgré une période moins faste ces dernières années, il est sans conteste resté le cavalier belge le plus populaire. Celui dont le nom était également connu des non initiés... A ce titre, l'équitation belge perd l'un de ses meilleurs ambassadeurs !

Au niveau sportif, le Limbourgeois a remporté 6 fois le championnat de Belgique (1989, 1991, 1995, 1996, 2000 et 2005) et a participé à 14 reprises à la finale de la Coupe du monde. Il a disputé 4 Olympiades (1992, 1996, 2000 et 2004), terminant deux fois à la quatrième place à Sydney et à Athènes.

Ludo Philippaerts a remporté 7 épreuves de la Coupe du monde dont la dernière en 2008, à Malines, avec Winningmood. Son dernier succès en international remonte au 29 mai 2014 à St-Gall. Il s'était alors imposé avec Challenge vd Begijnakker dans une épreuve 1m50. Une semaine plus tôt, le 23 mai, il avait disputé et... gagné, à Rome, sa dernière Coupe des nations avec la Belgique.

SES CHEVAUX...

Durant sa carrière, Ludo Philippaerts a côtoyé d'excellents chevaux, pour la plupart amenés au plus haut niveau par ses soins. On pense forcément en premier lieu au légendaire Darco, mais aussi à Otterongo, à Parco ou encore à Winningmood pour ne citer que les principaux. "Je retiens aussi Fidelgo avec qui j'ai remporté la Coupe du monde de Malines en 1991. Mais globalement, ce sont surtout Darco et ses descendants qui m'ont offert mes plus belles victoires", admet Ludo Philippaerts qui s'attellera désormais à trouver de bonnes montures pour ses quatre fils.

Une page se tourne...