Quatre étoiles pour les 25 ans !

Grégory Wathelet interviewé dans les écuries de François Mathy Jr à l'occasion de la conférence de presse du Jumping international de la Province de Liège (Crédit photo : Léquimag)
Grégory Wathelet interviewé dans les écuries de François Mathy Jr à l'occasion de la conférence de presse du Jumping international de la Province de Liège (Crédit photo : Léquimag)

Le Jumping international de la Province de Liège a débuté ce lundi au Liège Expo et s'y achèvera dimanche. Cette édition 2018 n'est pas anodine pour le plus gros rendez-vous équestre francophone qui fête en effet ses 25 ans. Et pour l'occasion, il renoue avec un niveau quatre étoiles.

Longtemps organisé en extérieur à Chaudfontaine, c'est en 1993 que le jumping a établi ses quartiers dans les Halles des Foires de Coronmeuse pour entamer une nouvelle existence sous le nom de Jumping international de Liège. Celui-ci fête cette semaine son vingt-cinquième anniversaire et récupère pour l'occasion une quatrième étoile abandonnée voici quelques années.

"Ce passage de trois à quatre étoiles représente un peu plus de frais pour nous", soulignait Eugène Mathy à l'occasion de la conférence de presse organisée au sein des écuries François Mathy, à Aywaille. "Le prize money est augmenté, les cavaliers sont tous logés à l'hôtel et tous les cavaliers et les grooms sont nourris durant l'entièreté des épreuves internationales." Si ces changements peuvent sembler anodin, ils représentent néanmoins 200.000 euros d'augmentation au budget d'un événement qui atteint désormais le million d'euros.

Cette augmentation ne devrait d'ailleurs pas être la dernière pour le Jumping international de Liège qui espère acquérir une cinquième étoile dans les années à venir ! "Normalement nous allons enfin changer de palais et nous comptons inaugurer celui-ci avec un concours cinq étoiles", poursuit Eugène Mathy qui se veut néanmoins prudent. "Cela fait longtemps que nous attendons ce nouveau palais mais il semble qu'il va enfin sortir de terre." Le projet est effectivement sur les rails et devrait voir le jour sur le site de l'ancienne gare de Bressoux, de l'autre côté de la Meuse.

DES DISCIPLINES EN DEMONSTRATION

En attendant, la compétition a débuté sur la piste du Liège Expo. Epreuves régionales et communautaires seront au programme des premières journées tandis que les épreuves internationales débuteront dès jeudi. Pour le reste, le rendez-vous liégeois présentera le même programme que l'an dernier avec une course de poneys, des épreuves show en cross mais aussi en attelage. Dans cette dernière discipline, le public aura l'occasion d'applaudir les trois meneurs belges médaillés de bronze lors des derniers Jeux équestres mondiaux de Tryon et qui ont privilégié Liège à la Coupe du monde de Lyon.

En jumping, le Français Nicolas Delmotte ne sera pas présent pour défendre son titre, pas plus que Niels Bruynseels (2015) et Pieter Devos (2016), les deux vainqueurs précédents. Outre Grégory Wathelet, le chouchou du public liégeois, l'attraction du concours pourrait être l'Allemand Michael Jung. Leader incontesté dans sa discipline de prédilection, le concours complet, il brille également en saut d'obstacles et pourrait bien le démontrer à Liège.