Rotterdam: « Nous restons positifs », Jeroen Van Lent

Dorothee Schneider et Showtime FRH sur le Grand Prix à Rotterdam. (Crédit photo: FEI/Liz Gregg)
Dorothee Schneider et Showtime FRH sur le Grand Prix à Rotterdam. (Crédit photo: FEI/Liz Gregg)

Après la première journée de Grand Prix aux championnats d’Europe de Rotterdam la Belgique pointe à la treizième place tandis que l’Allemagne, la Grande-Bretagne et la Suède occupent le podium provisoire.

La compétition a été rude dès cette première journée de Grand Prix à Rotterdam et déjà la pression des qualifications olympiques pour Tokyo s’est fait ressentir. Alors qu’il ne reste plus que trois tickets à distribuer pour le Japon, dix nations espèrent décrocher le graal aux Pays-Bas. Si le Danemark semble assuré d’obtenir une place en pointant provisoirement à la cinquième place avant le passage mardi de ses deux meilleurs couples, dont Cathrine Dufour et Atterupgaards Cassidy, la bataille fait rage entre les autres équipes. Le Luxembourg qui présentait seulement trois couples, est déjà hors-jeu après l’élimination de Nicolas Wagner et Quater Back Junior. Le hongre de 10 ans, après s’être mis debout dans le premier piaffer, a présenté des traces de sang dans la bouche après le reculer. La France, elle aussi en quête olympique, a perdu Charlotte Chalvignac et Lights of Londonderry, l’alezan étant boiteux sur le travail au trot après le salut, tandis que les équipes portugaises et suisses font elles pour le moment bonne figure en se classant sixième et septième à l’issue de la première journée. De leurs côtés, les leaders ont tenu leur rang puisque sans surprise l’Allemagne mène la danse grâce aux performances de Dorothee Schneider, en tête avec Showtime FRH (80,233%) et de Jessica von Bredow-Werndl, deuxième avec Dalera BB (76,894%).

« Après deux ans d’absence Showtime est monté en puissance cette saison déjà lors des championnats allemands puis à Aix-la-Chapelle où il a été fantastique. Il a quand même fallu composer avec lui car il a un peu chauffé en entrant sur la piste, il a fallu que je le garde bien dans mes jambes pour le conserver dans le bon contact mais je suis très contente de notre reprise », confiait Dorothee en sortie de piste. Elle aussi déjà qualifiée pour Tokyo, la Grande-Bretagne occupe la deuxième place provisoire après les passages de la jeune Charlotte Fry, qui participe avec Dark Legend à son premier championnat Séniors (74,317%) et de Gareth Hughes et son expressive Classic Briolinca (76,351%), tandis que la Suède pointe à la troisième place grâce à Antonia Ramel avec Brother de Jeu (74,224%) et Therese Nilshagen avec Dante Weltino OLD (75,466%). 

La Belgique en porte-à-faux

De son côté, l’équipe belge a fait une entrée timide dans cette compétition pourtant si importante puisqu’elle aussi court après une qualification olympique. Alors que la Belgique a manqué le coche en 2015 lors des championnats d’Europe d’Aix-la-Chapelle, elle pouvait sur le papier prétendre à une meilleure entrée en matière à Rotterdam. Mais la jeunesse du couple formé par Simon Missiaen et Charlie (67,314%) et les sautes d’humeur d’Indoctro VD Steenblock sous la selle de Fanny Verliefden (68,137%) n’ont pas permis aux Diables Rouges de dépasser la treizième place en fin de journée de lundi. Pourtant, les deux paires ont présenté de très bonnes choses, notamment le travail au trot de Fanny et son fils de Rubin Royal OLD, comme le souligne le chef d’équipe, Jeroen Van Lent.

« Le cheval de Simon est devenu un peu chaud dans la piste mais quand on voit les points qu’il prend avec les fautes on se dit que c’est possible. Simon a de l’expérience mais ce couple n’en a pas encore beaucoup ensemble, on peut toujours se dire que c’est un peu tôt mais quand on voit le travail présenté avant d’entrée en piste, encore ce matin le cheval était top, c’est dommage mais c’est dans le carré qu’il faut faire une reprise sans-faute. Cela a été la même chose pour Fanny. Le cheval était top hier à l’entrainement. Elle est passée juste avant la pause et le cheval s’est donc retrouvé tout seul à la détente, il est devenu très chaud, il était un peu perdu, elle a vraiment fait au mieux car je ne savais pas comment elle allait s'en sortir en piste. Elle a vraiment très bien géré le travail au trot avec plus de 73% mais au galop il y a eu des fautes que l’on ne peut pas se permettre de faire ici. Je pense que les juges voulaient donner des points aux Belges, on ne peut pas dire qu’ils étaient contre nous, non, mais les fautes sont des fautes. Demain on croise les doigts, on a encore deux combinaisons à passer, nous restons positifs, les autres aussi doivent encore monter, ils peuvent aussi faire des fautes, le Luxembourg n’a plus d’équipe par exemple. Le sentiment après cette première journée est partagé, la concurrence est aussi derrière nous mais il n’y a rien d’autre à faire que de continuer ». 

C’est à partir de 8h mardi matin que le deuxième groupe du Grand Prix entrera en piste. Les deux derniers couples belges, Isabel Cool avec Aranco V et Laurence Roos avec Fil Rouge s’élanceront respectivement à 9h10 et 13h30.

Pour les résultats provisoires complets, cliquez ici

Epplejeck
Salon du cheval d'El Jadida