Rotterdam : L’Allemagne en or, la Belgique à la traine

L'équipe allemande sur la plus haute marche du podium à Rotterdam (Crédit photo: Dean Mouhtaropoulos/Getty Images for FEI)
L'équipe allemande sur la plus haute marche du podium à Rotterdam (Crédit photo: Dean Mouhtaropoulos/Getty Images for FEI)

La compétition par équipes aux championnats d’Europe de dressage de Rotterdam s’est achevée de la même façon qu’elle avait commencé, par la victoire de l’Allemagne. Avec une vingt-quatrième médaille d’or par équipes sur ce championnat continental, la Mannschaft semble bel et bien poursuivre sa domination dans la discipline.

« Nous sommes arrivés avec une équipe très forte en sachant que tous nos chevaux dépassaient les 80%, nous nous attendions donc à de bons résultats mais comme nous avons pu le voir aujourd’hui, c’est toujours une autre histoire lorsqu’il faut le faire le jour J dans la piste », lâchait l’Allemand Sönke Rothenberger en conférence de presse en résumant la journée de mardi à Rotterdam. En selle sur Cosmo (79,084%), le cavalier décroche un deuxième titre européen par équipes de rang après son sacre en 2017, aux côtés de Dorothee Schneider avec Showtime FRH (80,233%), Jessica von Bredow-Werndl avec Dalera BB (76,894%) et Isabell Werth avec Bella Rose (85,652%). Et si l’Allemagne a largement dominé son sujet (244,969%), la suite du podium a été perturbé jusqu’à la toute dernière minute. En effet, alors que les Anglais étaient bien partis pour décrocher la médaille d’argent grâce à la performance à plus de 80% de Charlotte Dujardin et Mount St John Freestyle, jusqu’à ce que le couple quitte la piste et se retrouve éliminé par le steward qui vérifie la bouche et les flancs des chevaux une fois leur reprise terminée. Et c’est là que sur le flanc gauche de la jument, des traces de sang sont apparues sur le chiffon blanc.

La sanction est immédiate, le couple est éliminé et l’équipe britannique retombe à la quatrième position (228,991%).« C’est très difficile car en Angleterre nous mettons un point d’honneur au bien-être animal. Charlotte est l’une de nos athlètes les plus respectée et talentueuse, qui aime sincèrement ses chevaux et elle n’a pas hésité à accepter cette décision. Cela demande un énorme travail d’équipe d’emmener des chevaux et des cavaliers sur un championnat et les répercutions seront terribles mais la jument est saine et en bonne santé et aura l’occasion de participer à de nombreux autres championnats », a commenté Vikki Underwood, chef de mission pour la Grande-Bretagne, dans un communiqué officiel.

Une déconvenue pour les Anglais qui a profité aux Néerlandais (230,140pts) qui retrouvent un podium international depuis leur médaille d’or décrochée par équipes en 2015 à Aix-la-Chapelle. « A partir de maintenant nous allons être sur tous les prochains podiums en championnats », s’amusait Edward Gal, auteur d’une reprise salvatrice avec Glock’s Zonik (78,758%). Et si les Pays-Bas remontaient à la deuxième place, la Suède s’emparait elle du bronze (229,923%), portée par Patrik Kittel et Well Done de la Roche CMF (78,261%). 

LA BELGIQUE N'IRA PAS à TOKYO

Et la Grande-Bretagne n’aura pas été la seule nation tout au long de ce championnat à se voir privée d’un couple. Alors que les équipes de France et du Luxembourg perdaient toutes les deux un couple dès la première journée de Grand Prix, la Belgique, déjà mal embarquée dans ce championnat d’Europe, s’est aussi vue pénalisée de l’élimination d’Isabel Cool pour boiterie d’Aranco V. L'étalon de 14 ans a en effet été sonné lors de la dernière diagonale au trot allongé après avoir déjà effectué un travail au trot très timide.

Malgré une bonne reprise de Laurence Roos avec Fil Rouge (70,466%), qui qualifie le couple pour le Grand Prix Spécial de jeudi, la Belgique termine 14ième et manque ainsi son rendez-vous européen ainsi que la qualification olympique pour Tokyo, comme en 2015.

Alors que six nations avaient d’ores et déjà décroché leur ticket pour le Japon lors des Jeux équestres mondiaux de Tryon l’année dernière, le Danemark, l’Irlande et le Portugal ajoutent leurs noms à la liste des nations qui participeront aux prochains JO. Menée par Judy Reynolds et Vancouver K (76,351%), l’Irlande réalise d'ailleurs à Rotterdam une performance historique puisque jamais une équipe du trèfle à quatre feuilles n’a participé aux Jeux olympiques.

Pour les résultats complets, cliquez ici

https://www.microtractors.com/fr
https://stephexhorsetrucks.com/